23 Jul

Les électrolytes sont des minéraux dissous dans le sang et les tissus du corps, qui portent une charge positive ou négative et peuvent se lier à un autre ion pour former un « sel ». Ils aident à préserver le bon équilibre des fluides dans les cellules du corps et sont impliqués dans la fonction musculaire et le traitement des déchets. Les carences provoquent une déshydratation, une altération des performances et peuvent exacerber des problèmes cliniques tels que l’azoturie.

Les électrolytes principaux sont :

Sodium (Na+)
Chlorure (Cl−)
Potassium (K+)
Magnésium (Mg2+)
Calcium (Ca2+)

Les chevaux perdent quotidiennement des électrolytes par la transpiration, l’urine et les selles. Ces pertes peuvent normalement être remplacées dans l’alimentation. Les chevaux dépendent de la transpiration pour contrôler la température corporelle pendant l’exercice et il est généralement admis que 90 % de la perte de poids d’un cheval après l’exercice est due à la transpiration. Il est important que cette perte de poids soit surveillée et que les pertes de fluide et d’électrolyte soient remplacées, sinon de mauvaises performances en résulteront.

Pendant les périodes d’effort telles que la compétition et l’entraînement, les pertes d’électrolytes peuvent être considérables, en particulier par temps chaud. Même dans des conditions d’exercice normales, un cheval de 500 kg peut perdre 10 litres de sueur en deux heures d’exercice.

Les signes de carence en électrolytes chez les chevaux comprennent :

Manteau terne
Yeux enfoncés
Dépression
Apathie
Mauvaise performance
Urine foncée
Fourniture d’électrolytes
Le corps du cheval ne peut pas retenir l’eau sans la présence d’électrolytes, donc simplement offrir de l’eau après l’exercice ne réhydratera pas votre cheval. Les électrolytes doivent être ajoutés à l’eau ou à la nourriture.

L’ajout d’électrolytes à l’eau pour former une solution isotonique (une solution qui contient les mêmes concentrations d’électrolytes que celle des fluides corporels) garantira que les pertes de fluides et d’électrolytes sont reconstituées et que le cheval se réhydrate rapidement. Cependant, après une transpiration prolongée, il faudra plusieurs jours de supplémentation en électrolytes pour reconstituer complètement les pertes.

Alternativement, si votre cheval est un mauvais buveur ou s’il n’y a aucune possibilité de remplacer les pertes de liquide pendant la compétition, les électrolytes peuvent être nourris avec une petite quantité d’aliment concentré. Des pâtes électrolytiques sont également disponibles. Cependant, une dose unique importante peut amener le cheval à absorber l’eau des vaisseaux sanguins entourant l’intestin et aggraver les effets de la déshydratation à court terme.

Le chlorure de sodium (sel de table) peut être mis à disposition du cheval à volonté sous la forme d’un bloc de sel, mais la consommation doit être surveillée, en particulier par temps chaud, car des preuves ont montré que les chevaux ne régulent pas naturellement leur consommation. Vous pouvez également donner à votre cheval une cuillère à soupe de sel de table par jour pour qu’il reçoive suffisamment de chlorure de sodium.

Produits disponible chez Eki’Nutri:
https://ekinutri.fr/product-category/rehydration/

Leave a comment